avec


avec

avec [ avɛk ] prép. et adv.
• 1284; avoc, avuec fin XIe; lat. pop. apud-hoc, de apud « auprès de » et hoc « cela »
I
1(Marque le rapport : présence physique simultanée; accord moral, entre une personne et qqn ou qqch.) En compagnie de (qqn, un animal). co-. Dîner avec un ami. Venez avec moi. Il a toujours son chien avec lui. Être avec qqn, en sa compagnie. Ils sont toujours l'un avec l'autre. auprès (de).Loc. vieilli Être avec qqn : vivre avec lui. « Elle était maintenant avec un homme très riche » (Flaubert). Abstrait « On ne pouvait gouverner ni avec moi ni sans moi » (Chateaubriand). Qui n'est pas avec moi est contre moi.
En tenant, en portant, en ayant (qqch.). Il est sorti avec son parapluie et son chapeau. Voyager avec un billet de première.
(Avec des verbes ou loc. marquant l'accord, l'association) Être d'accord avec qqn. Accorder avec... Aller avec... Travailler avec qqn. Il s'est fiancé, marié avec Mlle ... à. En accord, de concert avec. (Idée de mélange) Mélangez la farine avec les œufs. et. D'AVEC, sert à marquer la séparation. 1. de. Séparer l'ivraie d'avec le bon grain. Il a divorcé d'avec elle.
(Conformité) Je pense avec cet auteur que. comme.
2(Marque des relations quelconques entre personnes) Faire connaissance avec qqn. Comment se comporte-t-il avec vous ? 1. envers, vis-à-vis (de) (cf. À l'égard, à l'endroit de). Être bien, mal avec qqn, en bonnes ou mauvaises relations avec lui.
3(Opposition) La guerre avec l'Allemagne. contre. Le conflit de la Russie avec le Japon. entre. Il s'est battu avec son frère.
4(En tête de phrase) Avec vous, avec lui, il n'y a que l'argent qui compte, à vous entendre, à l'entendre.
En ce qui concerne (qqn). Avec lui, on ne sait jamais à quoi s'en tenir.
II(Marque la simultanéité)
1En même temps que. Se lever avec le jour, se coucher avec les poules. (Concomitance) Ces symptômes apparaissent avec telle maladie. syn-. Cet adjectif s'emploie avec tel substantif.
2(Addition, adjonction) ainsi (que), et. « Je lui ai appris ces derniers jours la Suède, le Danemark, la Scandinavie et l'Angleterre avec l'Écosse et l'Irlande » (La Bruyère). Fam. Avec cela : en plus, en outre. ⇒ encore. Et avec ça, et avec cela ? phrase des commerçants qui viennent de servir un client. « Et avec cela, Madame ? — Ce sera tout, merci. » Fam. Avec cela (ça) que : ajoutez que, sans compter que. « Avec cela qu'il est facile de travailler en face de quelqu'un qui pleure tout le temps » (A. Daudet).
3(Présence simultanée d'éléments qui contrastent) malgré. Avec la meilleure volonté du monde, on n'y arrivera pas.
4(En tête de phrase) Étant donné la présence, l'action de. « Avec la buée chaude qui régnait là-dedans, on se serait cru dans quelque vaste établissement de bains » (A. Daudet). Avec tous ces touristes, le village est bien agité (cf. À cause de). Fam. Avec lui tout est compliqué. Avec toi, on ne sera jamais riche !
5(Marquant l'accompagnement) Qui comporte. Une robe avec des dentelles, garnie de dentelles. ⇒ à. Une chambre avec vue sur la mer, qui a la vue sur la mer. Billet avec réduction. Condamnation avec sursis.
III(Marque le moyen, la manière)
1À l'aide de, grâce à, au moyen de. Combattre avec une baïonnette. à. Il se ruine avec ces folles dépenses. 1. en. Il croit m'éblouir avec ses grands airs. 1. par. Avec telle somme, vous pouvez l'obtenir. moyennant. Avec de la patience, on arrive à tout. Manger avec les doigts. « C'est avec son couteau qu'il coupait le pain dur » (France). Tout s'arrange avec le temps, grâce à lui. — Il faudra faire avec ce qu'on a, se débrouiller avec ce qu'on a.
2(Manière) Il la regardait avec des yeux exorbités. Agir avec prudence. « L'esprit et l'adresse avec lesquels il jouait ses mauvais tours » (France). Partir avec l'idée de ne pas revenir.
IV Adv. Fam. (Choses) Il a pris son manteau et il est parti avec. Loc. Il faudra bien faire avec ! se débrouiller avec ce qu'on a. — (Personnes) Région. (Nord) Tu viens avec ? avec moi. ⊗ CONTR. Sans.

avec préposition (bas latin apud hoc, avec cela) Indique : L'accompagnement de quelqu'un : Pierre est venu avec sa femme. Le fait d'être muni de quelque chose : Sortir avec un parapluie. L'identité de sentiments, de vues, l'association : Avec cet auteur, je pense que le progrès n'est pas linéaire. La simultanéité : Paul se lève avec le jour. La relation, comme complément d'adjectif et de verbe : Être aimable avec tout le monde. Le moyen : Creuser le sol avec une pioche. La manière : Répondre avec humour. La cause : Avec ce brouillard, on n'y voit pas à vingt mètres. L'opinion de quelqu'un (auquel on s'oppose) : Avec toi, l'argent seul compte. La possession, comme complément du nom : Un appartement avec terrasse. Familier. Avec ça (que…), en outre, sans compter que : Il est très compétent, et avec ça très serviable ; exprime dans une exclamative l'incrédulité, une dénégation énergique : Avec ça que je me gênerais ! D'avec, indique la séparation, la distinction : Il a divorcé d'avec cette femme. Avec le temps, en laissant faire le temps. ● avec adverbe Emploi limité au sens de moyen et d'accompagnement : J'ai la documentation, je suis venu avec.avec (citations) préposition (bas latin apud hoc, avec cela) Bible Celui qui n'est pas avec moi est contre moi. Évangile selon saint Matthieu, XII, 30 avec (difficultés) préposition (bas latin apud hoc, avec cela) Emploi et registre 1. Avec employé sans complément (emploi dit adverbial) : il a pris la clé, il est parti avec ; pendant son stage, elle a rencontré un jeune homme et elle s'est marié avec. Emploi courant mais familier. Recommandation Dans l'expression soignée, faire suivre avec d'un complément, surtout quand s'il s'agit d'une personne : pendant son stage, elle a rencontré un jeune homme et elle s'est marié avec lui ; on peut aussi tourner la phrase autrement : il a pris la clé et il l'a emportée. Remarque En Belgique et dans les régions françaises limitrophes, tu viens avec ? (pour : tu viens avec moi ?) est fréquent. Faire avec, vivre avec, pour « se contenter de qqch, supporter qqch », sont des expressions familières. 2. Avecemployé pour de après déjeuner, dîner : déjeuner avec un sandwich, dîner avec une soupe. Emploi courant mais familier. Recommandation Dans l'expression soignée, surtout à l'écrit, employer déjeuner de, dîner de : j'ai déjeuné d'un sandwich ; elle dîne d'une soupe. Remarque Déjeuner avec, dîner avec se rencontrent cependant chez de grands auteurs : « Il dînait avec du pain et des pommes de terre »(V. Hugo). 3. Avecemployé pour par : avec ce mauvais temps, il fait bon rester chez soi ; commencer avec un discours ; arriver avec le train. Emplois admis dans l'expression courante. Recommandation Dans le registre soutenu, surtout à l'écrit, préférer par : par ce mauvais temps, il fait bon rester chez soi ; commencer par un discours ; arriver par le train. 4. Avec ça = en plus. Il est arrivé en retard et, avec ça, il n'avait pas pris le bon dossier. Emploi familier. Recommandation Dans l'expression soignée, préférer les équivalents de plus, en outre, de surcroît, pour comble : ... et, pour comble, il n'avait pas pris le bon dossier. Avec ça que = sans compter que. Avec ça que j'ai déjà trop de travail. Expression relâchée. Recommandation Dans l'expression soignée, tourner la phrase autrement : sans compter que j'ai déjà trop de travail, comme si je n'avais pas déjà trop de travail, etc. 5. D'avec marquant la séparation : séparer le bon grain d'avec l'ivraie ; « Mais ces différences d'avec notre nature, c'est encore notre nature qui les imagine »(M. Proust). Registre soutenu. Dans le registre courant, on emploie plutôt de ou avec : séparer le bon grain de l'ivraie ; ces différences avec notre nature, c'est encore... Accord Après deux noms ou deux pronoms au singulier réunis par avec, le verbe se met au singulier si avec introduit un complément du premier terme : la ville avec son château se reflète dans les eaux du lac. L'ensemble avec + complément est généralement placé entre virgules : la ville, avec son château, se reflète...Lorsque les deux termes ont la même importance (avec = et), ils sont considérés l'un et l'autre comme sujets et le verbe se met au pluriel : « Le singe avec le léopard / Gagnaient de l'argent à la foire »(La Fontaine).

avec
Prép. et adv.
aA./a Prép.
rI./r
d1./d En compagnie de. Il voyage avec un ami. Viens avec moi.
|| Pop. (Fam. en Belgique et au Luxembourg) Absol. Je m'en vais. Est-ce que tu viens avec?
Pop. (Cour. en Afr. subsah.) Ensemble avec: avec.
d2./d (Afr. subsah., Liban) être avec: entre les mains de. La clé est avec Koffi, c'est Koffi qui l'a.
d3./d à l'égard de. Comment se comporte-t-il avec ses enfants?
d4./d Contre. Se battre avec qqn.
d5./d S'agissant de. Avec lui, il n'y a rien à faire.
d6./d Conformément à. Penser avec Descartes que les animaux sont des machines.
|| Selon, aux yeux de. Avec vous, il n'y a que le plaisir qui compte.
d7./d Pour marquer une relation entre individus. être ami, d'accord, en opposition, dans les pires termes, etc., avec qqn.
d8./d Loc. Prép. D'avec. Pour marquer l'idée de séparation. Divorcer d'avec...
rII./r
d1./d à l'aide de, grâce à. Manger avec une fourchette.
d2./d En même temps que. Un vent violent s'est levé avec le soleil.
d3./d En plus de. Et avec cela, que désirez-vous?
d4./d En ayant pris, emporté. Il sort avec un parapluie.
d5./d Pour exprimer une relation circonstancielle. Parler avec élégance (manière). Boire son whisky avec de l'eau, à l'eau.
aB./a adv.
d1./d Fam. Avec cela. Il a acheté un crayon, il dessine avec.
d2./d (Belgique, pop.; Québec) également, pareillement. J'étais mal à l'aise, lui avec.

⇒AVEC, prép.
I.— [Marque les relations entre animés, entre animés et inanimés, entre inanimés]
A.— [Marque l'accompagnement, la réunion] En compagnie de (qqn) :
1. On sait que la montée qui commence là, c'est la plus longue, c'est la plus dure, c'est la dernière; et que, d'un seul élan, elle va porter les chevaux, la patache, et les gens au plein milieu du ciel, avec et les vents et les nuages.
GIONO, Regain, 1930, p. 13.
[Dans un sens abstr.] Cf. CHATEAUBRIAND ds Pt ROB. ,,On ne pouvait gouverner avec moi (= en m'utilisant) ni sans moi.``
[Spéc. avec des termes ou loc. marquant l'accord, l'association] Conjointement, de concert avec :
2. Vous conviendrez avec moi, ma chère amie, que ses manières si simples et si décentes, ses discours si mesurés, sans pédanterie, ses sentimens nobles et généreux doivent être de sûrs garans que son indulgence ne vient pas du besoin qu'elle en a pour elle-même...
SÉNAC DE MEILHAN, L'Émigré, 1797, p. 1766.
3. ... c'était plutôt encore son intimité [de Gisèle] avec Sara qui me l'avait fait remarquer.
GIDE, Geneviève, 1936, p. 1358.
D'avec, loc. prép. [Construit avec certains verbes (tels que divorcer, retirer, etc.) pour marquer de façon plus positive la différence ou la séparation existant entre deux pers., entre deux choses, entre une pers. et une ou plusieurs choses] :
4. Dans les ruminans, les fosses moyennes sont à peine distinguées d'avec la fosse antérieure.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 39.
Cf. cependant sans de, rare :
5. « D'ailleurs, reprit le capitaine, je ne risque pas d'en recevoir l'ordre. Je suis coupé avec tout le monde... »
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 17.
[Marque la conformité] Cf. Pt ROB. : ,,Je pense avec cet auteur que...``
B.— [Marque diverses relations entre pers.]
1. Relations principalement affectives. ,,Son amabilité avec tout le monde; être docile avec ses parents`` (DUB.). ,,Il faut tâcher de bien vivre avec tout le monde`` (Ac. 1932).
Être bien, être mal avec qqn. Être en bonnes ou mauvaises relations avec lui (cf. ROB.).
2. [La rencontre ou l'union]
Rem. Construit avec certains verbes, avec peut se substituer à d'autres prép. sans entraîner de changement de signif. (cf. toutefois GREV. 1961, § 916 rem. 28 pour comparer a/avec) : causer à/avec, confronter à/avec, fiancer à/avec, identifier à/avec, marier à/avec, parler à/avec; faire connaissance avec/de.
3. [Marque l'oppos. dans une même lutte] Le conflit de la Russie avec le Japon (Pt ROB.); se battre, lutter avec/contre qqn :
6. Rome était en guerre avec Carthage.
Ac. 1932.
Rem. 1. Le syntagme prép. régi par certains verbes (coucher, vivre) peut présenter une double signif. : avoir qqn. avec soi, « en être accompagné ou soutenu » (ROB.); être avec qqn, « être en compagnie de qqn » (spéc., fam., « être en concubinage avec qqn ») et « être de son parti, être en sympathie avec lui, l'appuyer, le soutenir » :
7. — L'indifférence aussi est une prise de position, dit-il sèchement; dans ce domaine-là, voyez-vous, si on n'est pas entièrement avec moi on est très loin de moi.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 77.
Rem. 2. Avec peut parfois prêter à ambiguïté. Cf. LITTRÉ et ROB. : ,,Il fut arrêté avec une épée sanglante`` [accompagnement (avec = en tenant ou en portant) ou moyen?].
II.— [Construit avec un compl. ajoutant une circonstance caractérisante au procès]
A.— [Marque la présence simultanée]
1. [Indique la concomitance] Se lever avec le jour, vivre avec son temps. Cela passera avec le reste :
8. Son histoire [de l'abeille] ne commence qu'au XVIIe siècle avec les découvertes du grand savant hollandais Swammerdam.
MAETERLINCK, La Vie des abeilles, 1901, p. 6.
2. [Indique l'addition, l'adjonction] :
9. Avec l'idée d'exterminer le diable, votre autre marotte est d'être aimés, aimés pour vous-mêmes, s'entend.
BERNANOS, Journal d'un curé de campagne, 1936, p. 1039.
Fam. Avec ça/cela. En plus, en outre :
10. Son rire avait les éclats de Chaliapine, dont il avait aussi la voix de basse, de ventre. Avec ça il était leste comme un gamin et avait l'esprit fertile, inventif comme tous les aigrefins.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 73.
Et avec ça/cela :
11. Quand on arrivait par ce bout-là, on était reçu par une sorte de valet (...) qui n'avait jamais l'air très bien rasé, par nature, parce qu'il avait le bleu, vous savez, ce genre de barbe qui laisse un reflet; et avec ça une tignasse de marchand de marrons faisant une pointe malheureuse sur le front presque jusqu'aux yeux.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 393.
Rem. La loc. adv. et avec ça/cela? est aussi l'interr. d'un commerçant demandant à son client la suite de sa commande.
Fam. ou pop. Avec ça/cela que. [Suivi de l'ind. ou du cond., le plus souvent dans une prop. exclamative, indique la surprise, l'indignation, l'incrédulité] :
12. Le camarade Gallardo n'a pas de papiers, et si le patron met le nez là-dedans, ça fera sûrement du vilain. Avec ça que la police n'est pas tendre pour les Espagnols depuis l'affaire des Asturies.
BERNANOS, Un Mauvais rêve, 1948, p. 947.
3. [Indique la présence simultanée d'éléments formant contraste, la restriction, l'oppos.] En dépit de, malgré. Avec tout le respect que je vous dois... (Ac. 1932) :
13. OLGA. — Va-t'en.
HUGO. — Non. Imitant Olga. « Je ferai ce que le parti me commandera. » Tu auras des surprises. Avec la meilleure volonté du monde, ce qu'on fait, ce n'est jamais ce que le parti vous commande.
SARTRE, Les Mains sales, 1948, 1er tabl. 1, p. 22.
En ce qui concerne (qqn), quand on a affaire à (qqn) :
14. Avec ce gaillard-là, on ne sait jamais à quoi s'en tenir.
Pt ROB.
Si l'on s'en rapporte à (qqn) :
15. Avec vous, avec lui, il n'y a jamais rien de bien fait.
Ac. 1932.
4. [Sert à marquer la cause. Souvent placé en tête de phrase dans ce cas] Étant donné, en raison de :
16. Avec le temps qu'il fait, je préfère ne pas sortir.
Lar. Lang. fr.
Eu égard à :
17. Avec son orgueil, comment aurait-il pu accepter une récompense aussi modeste?
AC. CAN.-FR. 1968.
5. [Marque l'accompagnement entre inanimés] Une chambre avec vue sur la mer (ROB.), une robe avec des dentelles (Pt ROB.).
B.— [Marque l'instrument, le moyen] À l'aide de, grâce à :
18. Une bûche s'effondra, des braises roulèrent hors du foyer. L'Allemand se pencha, ramassa les braises avec des pincettes.
VERCORS, Le Silence de la mer, 1942, p. 37.
[Sert aussi à indiquer la matière employée pour faire une chose] ,,Dans ce pays ils ne bâtissent qu'avec du bois`` (Ac. 1932).
Au fig. Avec le temps... En laissant agir le temps :
19. Avec votre permission, mon père, je vais suivre votre conseil et prendre un peu de repos avant souper.
BERNANOS, Dialogues des Carmélites, 1948, p. 1574.
Rem. Après certains verbes, avec peut se substituer à d'autres prép. : déjeuner, dîner, souper de/avec (qqc.), (s')écrire par/avec (telle lettre ou tel chiffre).
C.— [Marque la manière d'être ou d'agir]
1. [Le subst., n'ayant pas reçu de détermination, n'est accompagné d'aucun art. ou adj. pronom.] :
20. La nuit dernière, pendant une insomnie, observé avec intérêt les grandes taches de lumière qui peuplaient l'obscurité.
GREEN, Journal, 1935, p. 6.
21. ... on a eu raison de nous dire, (...),
Qu'elle [sainte Claire d'Assise] se nourrit d'un centigramme comme de pain par semaine et qu'elle couche tout habillée sur la dure,
Et tout ce que nous lisons, avec pas beaucoup de plaisir, dans le vieux livre, les « disciplines sanglantes », comme on dit, et le cilice,
Et ses quarante-deux ans à genoux derrière une muraille sans interstice,
Qui seraient quarante-deux siècles aussi bien si on lui avait demandé!
CLAUDEL, Visages radieux, 1947, p. 765.
[De même, dans le cas de qq. adj. antéposés] Avec grand plaisir, avec grande/juste raison :
22. Quelques minutes plus tôt, il [Simon] l'avait vu [le premier lieutenant] discuter posément et avec grande compétence de la situation du navire, et son visage, complètement transformé, reflétait une assurance et un sérieux incontestables, ...
PEISSON, Parti de Liverpool, 1932, p. 159.
Arch. Avec au lieu de à, en. Avec connaissance de cause, à tort ou avec raison :
23. ... elles [ces vues et ces conclusions] offrent à l'idéologiste, des points d'appui plus visibles, sur lesquels il peut, avec toute certitude, asseoir les résultats de ses analyses rationnelles...
CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 2.
2. [Le subst., ayant reçu une détermination, est pourvu d'un art. ou d'un adj. pronom.] :
24. Elle sourit avec une malice tout amicale.
DRIEU LA ROCHELLE, Rêveuse bourgeoisie, 1939, p. 12.
[Avec sert à indiquer, dans certaines phrases fam., ce qu'une pers. ou une chose offre de partic., d'extraordinaire. Le syntagme prép. peut dans ce cas avoir une valeur verbale : avec + subst. d'action = en + verbe au gérondif] :
25. De même que celui-là, qui a détruit sa maison avec la prétention de la connaître, ne possède plus qu'un tas de pierres, de briques et de tuiles, ne retrouve ni l'ombre ni le silence ni l'intimité qu'elles servaient, ...
SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 522.
26. « Quand j'étais jeune, je vivais avec l'idée de mon innocence, c'est-à-dire avec pas d'idée du tout... »
CAMUS, La Peste, 1947, p. 1418.
27. Elle avait de jolis yeux, vous savez, cette vipère, non pas des yeux de saphir comme les vipères de bracelets, je le répète, mais des yeux de topaze brûlée, piqués noir au centre et tout pétillants d'une lumière que je saurai plus tard s'appeler la haine et que je retrouverai dans les prunelles de Folcoche, je veux dire de ma mère, avec, en moins, l'envie de jouer (et, encore, cette restriction n'est-elle pas très sûre!).
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 8.
Rem. 1. Le compl. de manière introduit par la prép. avec a une aire d'application plus large que l'adv. de manière en -ment : avec angoisse, avec aplomb, avec autorité, etc. 2. L'emploi de avec dans les ex. 21 et 27, qui semble relever de la lang. fam., est à rapprocher de la recommandation donnée par HANSE 1949 : ,,Il ne faut pas employer avec au lieu de sans et dire : Je suis revenu [avec rien]`` et par QUILLET 1965 : ,,Avec pas (il est parti avec pas un sou en poche) est barbare.``
III.— Emploi adv., fam. (corresp. aux emplois prép. cités sous I et II) :
28. Enfin, un matin, le colonel cherchait sa monture, son ordonnance était partie avec, on ne savait où, dans un petit endroit sans doute où les balles passaient moins facilement qu'au milieu de la route.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 16.
29. ... et tous les quatre pas [il] s'arrêtait, soulevait son tuyau de poêle, et s'éventait avec, bien qu'il fît froid, puis sortait un sordide foulard de sa poche et s'épongeait le front avec, puis le rentrait; ...
GIDE, Les Nouvelles Nourritures, 1935, p. 262.
30. ... vivre dans une époque, dans un milieu, où le mensonge décent est de règle, où le conformisme social et moral s'entoure d'un appareil de puissance impressionnant, et qui, n'ayant pas l'héroïsme (...) de faire sauter toute la boutique et lui avec, (...), se réfugie dans un discours secret, ...
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, La Douceur de la vie, 1939, p. 8.
Rem. Cette constr. est correcte, si le compl. sous-entendu (nom de pers. ou de chose) a été empl. précédemment (parfois sous forme de prop.). ,,On ne dira pas directement : [Venez-vous avec?] pour : Venez-vous avec nous? Nous accompagnez-vous?`` (HANSE 1949).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. a) C final se prononce devant une voyelle et devant une consonne ds les dict. mod. de PASSY 1914 à WARN. 1968; cf. également ds FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, BESCH. 1845 et DG. FÉR. Crit. t. 1 1787 rappelle à ce sujet : ,,Vaugelas avertit qu'il faut toujours prononcer le c d'avec devant quelque lettre qu'il se rencontre, et se garder bien de dire avé moi, avé un de mes amis, il faut dire avek moi, comme avek un, etc.`` Ds le dict. gramm. (FÉR. 1768) on dit au contraire, qu'on ne fait sentir le c que lorsqu'il précède une voyelle. C'est un article à réformer ds ce dict. Pour la prononc. de c final même devant une consonne, cf. encore ROUSS.-LACL. 1927, p. 172. GRAMMONT Prononc. 1958, p. 94 note que dans le Midi la prononc. de c final devant une consonne est facultative. NYROP Phonét. 1951 observe également cette tendance dans le Midi ainsi qu'en Suisse et fait : ,,bien remarquer que cette prononciation n'est pas à imiter``. Cf. enfin MART. Comment prononce 1913, p. 213 : ,,Pendant longtemps la prononciation familière a volontiers omis le c d'avec devant une consonne [...] : cette prononciation est aujourd'hui dialectale, et on la tourne même en ridicule.`` b) c final se prononce devant une voyelle et non devant une consonne ds FÉR. 1768 et ds LITTRÉ qui souligne : ,,cependant plusieurs le font entendre même devant une consonne : a-vè-k vous. Palsgrave, au XVIe siècle dit qu'on prononçait avé et, au XVIIe siècle Chifflet insiste pour la prononciation du c``. Pour la fluctuation dans la prononc. de c final, cf. BUBEN 1935, § 194. Enq. :/avek/. 2. Forme graph. — La majorité des dict. signale la forme vieillie et qu'on peut trouver encore chez les poètes du XVIIe s. : avecque ou avecques; cf. Ac. 1798-1878 : ,,vieux mot qui s'employait autrefois pour avec``. Ac. 1932 ne le mentionne plus. FÉR. Crit. t. 1 1787 écrit déjà à ce sujet : ,,on disait autrefois avecque et avecques. C'était une commodité pour les poètes. L'Acad. dit qu'avecque n'est plus en usage qu'en poésie, ou même il vieillit [cf. Ac. 1762 et 1798]. On peut même dire qu'il est si vieux dans la poésie noble et sérieuse qu'aucun poète n'oserait aujourd'hui l'employer. Il ne se maintient que dans la poésie marotique``. Pour ces graph. anc. cf. également les rem. ds BESCH. 1845, Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892 (pour ces deux derniers dict. avecque ,,pourrait être encore employée en poésie``), ROB. et QUILLET 1965 qui souligne que avecque était empl. devant une consonne et avecques devant une voyelle.
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Prép. 1. a) mil. XIe s. marque la concomitance d'égalité (Alexis, éd. Meunier, 53 ds G. LÖFGREN, Etude sur les prépositions françaises Od, Atout, Avec..., Uppsala, 1944, p. 119 : Ço dist li pedres : « Filz quar t en vas colcer avoc ta spuse »); début XIIIe s. (Amadas et Ydoine, éd. J. R. Reinhard, 3880, ibid. : Qu'a Roume avoec sa compaignie Ne voist avoec le droit voiage); fin XIIe s. nuance comitative (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, 55, 4, ibid., p. 124 : Si despitat ia alsi com sec lo mont avoc sa flor); b) fin XIIe s. marque la simultanéité dans le temps (CHATELAIN DE COUCY, Chansons, éd. F. Fath, X, 8, ibid., p. 120 : Et quant ioie me faut Bien est raisons K'auec ma ioie faillent mes canchons); c) 1383 « et de plus » « et en outre » (J. FROISSART, Meliador, éd. Longnon, 9041, ibid., p. 151 : Et voit de son brach .I. quartier Avoec le poing dessus l'erbier); d) 1150-70 « indique la relation » (Adam, éd. K. Gross, 70, ibid., p. 123 : Tun seignor aime e ovec lui le tien); d'où 1376 « à l'égard de, envers » (H. DE FERRIÈRES, Roi Modus, éd. Tilander, 202, 26, ibid., p. 150 : Comment ... sont les gens des trois estas avecques le roy de Visses); 1422 « contre » (A. CHARTIER, Le Quadrilogue invectif, éd. Droz, 11, 6, ibid., p. 149 : La guerre qu'il eut avecques le roi Daire); 2. XIIe s. « malgré » (Dame de Faiel, dans Couci ds LITTRÉ : [Je] Chanterai pour mon courage, que je veuil reconforter; Car avec mon grant domage [je] Ne veuil mourir n'afoler); 3. a) début XIIe s. indique la manière (Moniage Guillaume, éd. Cloetta ds G. LÖFGREN, op. cit., p. 126 : Avoec l'aïe le roi de maïsté, Dis mil paiens lor ont le jour tüé); cf. 1422 (A. CHARTIER, op. cit., 23, 16, ibid., p. 153 : N'estores tu pas raemply lors de richesses, environné de delices avecques toute franchise d'en user); b) 1160 70 le moyen (THOMAS, Tristan, éd. J. Bédier, 2589, ibid., p. 126 : Trenche la mer ove sa nef); 1225 (Colleg. de Metz, A. Mos. ds GDF. Compl. : Ovoec la [lo] sael ...); 1284 (J. DE MEUN, Art. de Chev., éd. Robert, 154, 1 ds G. LÖFGREN, op. cit., p. 126 : Et les enversent avec les limaçons).
B.— Adv. milieu XIe s. « en même temps » (Alexis, éd. G. Paris et L. Pannier, 42c ds T.-L. : mes pedre me desirret, Si faït ma medre..., Avoc ma spose que jo lor ai guerpide); cf. ca 1100 (Roland, éd. Bédier, 3626 : Encalcent Franc e l'emperere avoec); actuell. l'emploi adverbial est familier.
Du lat. apud- devenu apu-, dans lequel l'[u] s'est fermé en [w], lequel est ensuite tombé devant l'accent; d'où qui a donné régulièrement en a.fr. avuec (exemples ds T.-.L. et GDF. Compl.). Cf. l'a.fr. o(d) « avec », lui aussi issu du lat. apud. L'hyp. d'une formation à partir de ab hoc, (BL.-W.5, EWFS2, BOURC. 1967, § 317c) fait difficulté sur le plan phonét. car le b intervocalique se serait amuï au contact de l'élément vocalique suivant (FOUCHÉ, p. 639); en outre l'étymol. ab hoc > avec ne trouve aucun appui, ni dans le lat. de la Gaule, ni en a.fr. : aucun exemple où ab marque la concomitance d'égalité ou signifie « outre », « de plus »; il y a lieu de douter que ab ait eu en Gaule assez de force pour donner naissance à une combinaison nouvelle et aussi vigoureuse. Le sort de ab dans les lang. rom. s'oppose à cette supposition (G. LÖFGREN, op. cit., p. 140).
STAT. — Fréq. abs. littér. :270 838. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 370 876, b) 400 443; XXe s. : a) 392 204, b) 384 940.
BBG. — AC. CAN.-FR. 1968. — BECKMANN (G. A.). Die Nachfolgekonstruktionen des instrumentalen Ablativs im Spätlatein und im Französischen. Tübingen, 1963, pp. 281-287. — BÉL. 1957. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — COHEN 1946, p. 57. — DARM. Vie 1932, p. 125, 136. — DEM. 1802. — DUCH. 1967, § 41, 74. — DUL. 1968. — GOUG. Mots t. 2 1966, p. 99. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. et pop. Cah. Lexicol. 1970, n° 2, p. 12. — LE BIDOIS (R.). Monde (Le). 1963, 27 nov. — LERCH (E.). Woher stammen aveugle und avec? Rom. Forsch. 1947, t. 60, pp. 70-105. — LÖFGREN (G.). Et. sur les prép. fr. od, atout, avec, depuis les orig. jusqu'au XVIe s. Upsal, 1944, pp. 119-170. — MARSHALL (F. W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss, p. 38 (Thèse Univ. Paris, 1958). — MULLER (C.). Ds notre courrier : emploi des prép. : à, de, par, avec. Fr. Monde. 1965, n° 33, p. 52. — PIERREH. 1926. — PIERREH. Suppl. 1926. — POPE 1952, § 274, 357, 553, 604, 750, 850. — ROG. 1965, pp. 162-163. — SPANG. HANSSEN (E.). Les prép. incolores du fr. mod. Copenhague, 1963, passim. — SPITZER (Léo). Nfr. avec ça (que) « als ob ». Z. fr. Spr. Lit. 1935, t. 59, pp. 335-338. — SPR. 1967. — STÖCKLIN (J.). Probl. de prép. Vox rom. 1971, t. 30 n° 1, pp. 91-92. — VINC. 1910.

avec [avɛk] prép. et adv.
ÉTYM. 1284; avoc, avuec, fin XIe; variantes auec, ovec, ove, ovoec au XIIe; avecques, XIVe, XVe; les formes avecque, avecques restent très employées au XVIIIe, et même plus tard avec une intention archaïsante (→ cit. 49.1 ci-dessous; benzène, cit.); du lat. pop. apud hoque, de apud hoc, de apud « auprès de », et hoc « cela ».
———
I
1 (Marque le rapport : présence physique simultanée; accord moral, entre une personne et qqn). En compagnie de (qqn, un animal). préf. Co-. || Aller se promener avec qqn, avec son chien. || Mon plus grand plaisir est de sortir avec vous (→ Accompagner, cit. 4). || Déjeuner, dîner, souper avec un ami. || Vivre avec qqn. || Jouer avec des enfants. || Parler avec qqn. || Partager avec les amis.
Être avec qqn, en sa compagnie. || Ils sont toujours l'un avec l'autre. || Être avec des gens qu'on aime. Auprès (auprès de; cit. 11). || Je n'ai pu discerner qui était avec elle. || Elle était au théâtre avec sa sœur.Avoir qqn avec soi. || La vie avec qqn. || Cette promenade avec vous.
1 Sa maîtresse (de Joseph) le prit par son manteau, et lui dit encore : Dormez avec moi (…)
Bible (Sacy), Genèse, XXXIX, 12.
2 (Les mages) trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et se prosternant, ils l'adorèrent.
Évangile selon saint Matthieu, II, 11.
3 Ma commère la carpe y faisait mille tours
Avec le brochet son compère.
La Fontaine, Fables, VII, 5.
4 Capitaine renard allait de compagnie
Avec son ami bouc des plus haut encornés.
La Fontaine, Fables, III, 5.
5 Ne plaise aux dieux que je couche,
Avec vous sous même toit.
La Fontaine, Fables, V, 7.
6 Outre qu'il est assez ennuyeux (…)
D'avoir toute sa vie une bête avec soi (…)
Molière, l'École des femmes, I, 1.
7 On ne pousse, avec lui, que d'honnêtes soupirs.
Molière, les Femmes savantes, IV, 2.
8 On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups.
Racine, les Plaideurs, I, 1.
9 Et tout ingrat qu'il est, il me sera plus doux
De mourir avec lui, que de vivre avec vous (…)
Racine, Andromaque, IV, 3.
10 Nous allâmes l'autre jour prendre l'air à Auteuil, et nous y dinâmes avec toute la petite famille, que M. Despréaux régala le mieux du monde.
Racine, Lettres à son fils.
11 Lorsque je lis que Périclès sacrifiait tous les matins aux Grâces, ce que j'entends par là, c'est que tous les jours Périclès déjeunait avec Aspasie.
Marmontel, Mémoires, VII.
11.1 Et ce n'était pas seulement elle qui était devenue un être d'imagination c'est-à-dire désirable, mais la vie avec elle (…)
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 53.
11.2 (…) ils ont avec cette femme des heures vraiment douces (…)
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 68.
11.3 (…) je n'aurais plus à craindre le souvenir des promenades avec elle jusqu'à l'aube tôt levée.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 95.
(Abstrait). En utilisant (qqn, un animal). || Chasser avec son chien. || Il a réussi cette entreprise avec deux collaborateurs.
12 M. de Villèle a déclaré qu'on ne pouvait gouverner ni avec moi ni sans moi.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, X, p. 258.
Loc. Être avec qqn, vivre avec lui.
13 Elle était maintenant avec un homme très riche, un Russe (…)
Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, VI.
Du parti de. || Dans la lutte, nous resterons toujours avec les travailleurs. || À l'issue de la discussion, il était avec nous. — ☑ Loc. Être de cœur avec quelqu'un, de tout cœur avec quelqu'un.
13.1 Des escouades d'agents travaillaient à dégager la sortie, mais sans brutalité. La police avec nous, scandaient les jeunes gens à brassard.
M. Aymé, Travelingue p. 226.
Le Seigneur soit avec vous, vous protège. || (Que) la paix soit avec toi, avec vous.
14 Le Seigneur était avec lui (Joseph), et tout lui réussissait heureusement (…)
Bible (Sacy), Genèse, XXXIX, 2.
15 Jésus vint, et se tint au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous.
Bible (Sacy), Évangile selon saint Jean, XX, 19.
(Conformité). || Je pense avec cet auteur que… Comme.
2 (Présence simultanée d'une personne et d'une chose). En tenant, en portant, en ayant (qqch.). || Porter, tenir qqch. avec soi. || Elle est sortie ce matin avec sa belle robe et son sac tout neuf. || Voyager avec un billet de première. || Marcher avec des espadrilles.REM. Dans les phrases de ce genre, avec prête parfois à ambiguïté (accompagnement ou moyen ?). Il fut arrêté avec une épée.
16 Au pied du trône était la mort, pâle et dévorante, avec sa faux tranchante (…)
Fénelon, Télémaque, 18.
3 (Présence de qqch. dans qqch.). Qui comporte. || Une robe avec des dentelles. À (le subst. qui suit avec est souvent construit sans déterminant). || Une chambre avec vue sur la mer. || Condamnation avec sursis. || Billet avec réduction.
16.1 Cet imbécile a gardé un appartement trop cher, ce n'est plus possible, il faudrait lui louer quelque chose avec deux pièces.
Proust, la Prisonnière, Folio, p. 391.
(Présence simultanée de deux ou plusieurs choses). En même temps que… Et.
17 J'épouse une princesse en qui les doux accords
Des grâces de l'esprit avec celles du corps
Forment le plus brillant et plus noble assemblage (…)
Qui puisse orner une âme et parer un visage.
Corneille, Suréna, II, 1.
18 La grammaire, du verbe et du nominatif,
Comme de l'adjectif avec le substantif,
Nous enseigne les lois.
Molière, les Femmes savantes, II, 6.
18.1 J'allais acheter avec les automobiles le plus beau yacht qui existât alors (…)
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 70.
18.2 (…) la présence, en écartant de nous la seule réalité, celle que l'on pense, adoucit les souffrances, et l'absence les ranime, avec l'amour.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 142.
4 (Avec des verbes ou loc. marquant l'accord, l'association). || Être d'accord avec qqn. || Être bien, mal avec qqn. || Accorder avec… (→ Accorder, cit. 3, 6, 25, 26, 27, 28, 30 et 31). || Aller avec… (→ Aller, supra cit. 76). || Allier avec… (→ Allier, cit. 2, 6, 7 et 8). || Agir conjointement avec qqn, de concert avec qqn. || Ces races se sont mêlées les unes avec les autres. || Il s'est fiancé, il s'est marié avec Mlle À. || S'entendre avec ses collègues. || Comparer avec autre chose. || Identifier quelque chose avec quelque chose.
19 (Rome) N'admet avec son sang aucun sang étranger (…)
Racine, Bérénice, II, 2.
20 J'appelle raisonnable celui qui accorde sa raison particulière avec la raison universelle (…)
France (→ Accommoder, cit. 17).
21 À et Avec ont été longtemps en concurrence derrière certains verbes; ils le sont encore : assembler à, joindre à, attacher à, ou bien avec. Marier à et marier avec, unir à et unir avec se rencontrent également en langue moderne.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 713.
5 (Simultanéité). En même temps que. || Se lever avec le jour, se coucher avec les poules. || Arriver avec la nuit.
22 Tous les jours je me couche avecque le soleil (…)
Boileau, Satires, VI.
23 Je vous gardais un temple dans mes vers :
Il n'eût fini qu'avecque l'univers.
La Fontaine, Fables, XII, 15.
24 Et ce vainqueur, suivant de près sa renommée,
Hier avec la nuit arriva dans l'armée.
Racine, Iphigénie, I, 1.
25 L'amour (…) si impétueux dans les animaux, mais s'allumant et s'éteignant tour à tour avec les saisons (…)
Rivarol, Disc. préliminaire au Nouveau dict. de la langue franç.
(Concomitance). || Ces symptômes apparaissent avec telle maladie. Sym-, syn-. || Cet adjectif s'emploie avec tel substantif. || Le poisson passe avec la sauce.Faire passer une chose avec une autre.
26 Le conte fait passer le précepte avec lui.
La Fontaine, Fables, VI, 1.
(Addition, adjonction). Ainsi (que).
27 Une chèvre, un mouton, avec un cochon gras,
Montés sur même char, s'en allaient à la foire.
La Fontaine, Fables, VIII, 12.
28 Leur coutume (de ces femmes) est de peindre (…) leurs épaules, qu'elles étalent avec leur gorge, leurs bras et leurs oreilles (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 74.
29 Ragotski (…) leur tue quelque six mille hommes, avec bon nombre d'officiers prisonniers.
Racine, Notes historiques.
30 Je fais voir l'Italie à Son Altesse (…) Je lui ai appris ces derniers jours la Suède, le Danemark, la Scandinavie et l'Angleterre avec l'Écosse et l'Irlande, assez scrupuleusement.
La Bruyère, Lettres, t. II, p. 477.
6 (1633, in D. D. L.). Fam. || Avec cela [avɛksəla], avec ça [avɛksa]  : en plus, en outre. Encore, marché (par-dessus le), surcroît (par).
31 Avec cela, une femme forte, qui ne croit ni à Dieu ni au diable, mais qui accepte aveuglément les prédictions des somnambules et du marc de café.
Alphonse Daudet, le Petit Chose, p. 308.
Et avec ça, et avec cela ? (phrase des commerçants qui viennent de servir un client). || Et avec ça, Monsieur ? — Ce sera tout, merci.
32 On additionne aussi (…) au moyen de avec : et avec cela, Madame ?
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 126.
(1820, in D. D. L.). Fam. || Avec cela que…, avec ça que… : ajoutez que…, d'autant plus que…, sans compter que…
33 Ah ! mon Dieu ! dit une vieille dans l'auditoire, avec cela qu'il y a eu une considérable pestilence l'an passé, et qu'on dit que les Anglais vont débarquer en compagnie à Harefleu.
Hugo, Notre-Dame de Paris, IV, 1.
34 (…) Avec cela que la police est si mal faite (…) Avec cela que Monseigneur a l'habitude de toujours dire d'entrer (…)
Hugo, les Misérables, Fantine, II.
(Suivi d'une affirmation iron.). Comme si…
35 Avec cela qu'il est facile de travailler en face de quelqu'un qui pleure tout le temps.
Alphonse Daudet, Jack, p. 475.
7 (Marque des relations quelconques entre personnes). || Être en relations avec qqn. || Je n'ai rien à faire avec lui. || Faire, lier connaissance avec qqn. || Comment se comporte-t-il avec vous ? Égard (à l'), endroit (à l'endroit de), envers, vis-à-vis (de). || Il faut compter avec les autres.(En tête de phrase). || Avec vous, avec lui, il n'y a que l'argent qui compte, à vous entendre, à l'entendre.En ce qui concerne (qqn). || Avec lui, on ne sait jamais à quoi s'en tenir.
36 Voyez si je ne procède pas de bonne foi avec vous
Voiture, Lettres, 134.
37 Disant ces mots, il fait connaissance avec elle,
Auprès de lui la fait asseoir (…)
La Fontaine, Fables, IV, 4.
38 Vous êtes-vous engagé (…) avec celle que vous aimez ?
Molière, l'Avare, I, 2.
39 Mais on trouve avec lui (le Ciel) des accommodements (…)
Molière, Tartuffe, IV, 5.
40 En repos avec moi-même.
Molière, la Princesse d'Élide, IV, 6.
41 Avec moi vous n'avez rien à craindre.
Molière, George Dandin, I, 6.
42 Ce n'est point avec toi que mon cœur se déguise (…)
Racine, Andromaque, IV, 1.
43 Cette paix où nous devons vivre les uns avec les autres, est un des plus grands biens que nous puissions désirer.
Bourdaloue, Exhortations, Paix avec le prochain, 1.
44 Le plus désolant est qu'on ne peut compter sur rien avec elle (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, VI, 11.
45 (…) ils éprouvent le besoin de cimenter leur amitié avec eux, de l'affirmer par mille témoignages aimables.
Loti, Figures et Choses…, XIX, 4.
46 (…) les liens sympathiques, les affinités mystérieuses qui, en certains moments, m'unissent si étroitement avec tout ce qui est aimable et beau.
Loti, Aziyadé, XL.
46.1 Quand j'étais arrivé à supporter le chagrin d'avoir perdu celle-ci, c'était à recommencer avec une autre, avec cent autres.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 88.
46.2 (…) elle usait avec son amie des mêmes mots qu'avec moi quand nous sortions tous deux.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 89.
Être bien, mal avec qqn, en bonnes, mauvaises relations avec lui.
47 N'êtes-vous pas à merveille avec Bandol ?
Mme de Sévigné, Lettres, 32.
48 Comment êtes-vous avec M. d'Aix ?
Mme de Sévigné, Lettres, 496.
48.1 Il n'était plus rien avec M. de Charlus, mais le revoyait de temps en temps pour lui demander un service.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 251.
8 (Opposition). || La guerre avec l'Allemagne. Contre. || Le conflit de la Russie avec le Japon ( Entre). || Elle n'arrête pas de se battre avec son frère.
49 L'ours a-t-il, dans les bois, la guerre avec les ours ?
Boileau, Satires, VIII.
49.1 Mais on voit (…)
Avecque l'arc-en-ciel tout le troupeau lutter (…)
G. Nouveau, le Calepin du mendiant, Pl., p. 695.
9 (Simultanéité, concomitance). a (Présence simultanée d'éléments qui contrastent). Malgré. || Avec tant de dons, il n'a pas réussi. || Avec tout le respect que je vous dois. || Avec la meilleure volonté du monde, on n'y arrivera pas. || Avec tout cela : malgré tout cela.
50 Comme il y a de bonnes viandes qui affadissent le cœur, il y a un mérite fade, et des personnes qui dégoûtent avec des qualités bonnes et estimables.
La Rochefoucauld, Maximes, 155, variante.
51 (…) Avec toute sa diablerie
Il faut que je l'appelle et mon cœur et M'amie.
Molière, les Femmes savantes, II, 9.
52 Mais avec tout cela, quoi que je puisse faire,
Je confesse mon faible, elle a l'art de me plaire.
Molière, le Misanthrope, I, 1.
53 Ce n'est pas qu'avec tout cela votre fille ne puisse mourir (…)
Molière, l'Amour médecin, II, 5.
54 Théodote avec un habit austère a un visage comique, et d'un homme qui entre sur la scène.
La Bruyère, les Caractères, VIII, 61.
55 Il a avec de l'esprit l'air d'un stupide.
La Bruyère, les Caractères, VI, 83.
56 Ah ! jalouse entre les jalouses !
Si belle avec ce cœur d'acier !
Hugo, les Orientales, XII.
b Étant donné la présence de. || Avec tous ces touristes, le village est bien agité. Cause (à cause de). || Avec ce mauvais temps, les fruits pourriront sur pied.
57 Avec la buée chaude qui régnait là-dedans, le petit jardin en quinconces sous les fenêtres, on se serait cru dans quelque vaste établissement de bains.
Alphonse Daudet, Jack, p. 601.
57.1 Avec nos revenus, il me semble qu'amortir dix mille francs pendant trois ans ce n'est pas impossible.
Proust, la Prisonnière, Folio, p. 391.
c Quand il s'agit, quand il s'est agi de. Pour.
57.2 Les appréciations flatteuses des professionnels blasés mais courtois, et prudents surtout (sait-on jamais ? Vous avez vu, avec Proust ?) […]
J.-P. Chabrol, les Rebelles, p. 30.
———
II (Marque le moyen, la manière).
1 À l'aide de, grâce à, au moyen de. || Combattre avec la baïonnette. À. || Il se ruine avec ces dépenses. En. || Il croit m'éblouir avec ses grands airs. Par. || Avec telle somme, vous pouvez l'obtenir. Moyennant. || Avec de la patience, on arrive à tout. Force (à). || Il n'est pas à prendre avec des pincettes. || Battre qqn avec un fouet. || Manger avec les doigts.
58 Là-dessus il cita Virgile et Cicéron,
Avec force traits de science.
La Fontaine, Fables, IX, 5.
59 Avec plus de raison nous aurions le dessus
Si mes confrères savaient peindre.
La Fontaine, Fables, III, 10.
60 L'un d'eux était de ces conteurs
Qui n'ont jamais rien vu qu'avec un microscope.
La Fontaine, Fables, IX, 1.
61 Et tu crois m'éblouir avec cet artifice ?
Corneille, Héraclius, IV, 5.
62 Et tantôt je saurai confondre
Cette fureur, avec deux mots.
Molière, Amphitryon, III, 5.
63 Moi-même je frémis de ce que tu t'apprêtes,
Avec ces impudents propos.
Molière, Amphitryon, III, 2.
64 Ce sont souvent les maris, qui, avec leurs vacarmes, se font eux-mêmes ce qu'ils sont.
Molière, George Dandin, II, 1.
65 Le Mufti (…) se retire (…) en dansant et chantant avec plusieurs instruments à la turquesque.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, Cérémonie turque.
66 Vous avez fait de belles affaires avec vos beaux sentiments.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 13.
67 N'as-tu pas honte (…) de faire une honteuse dissipation du bien que tes parents t'ont amassé avec tant de sueurs ?
Molière, l'Avare, II, 2.
68 (…) Rectifier le mal de l'action
Avec la pureté de notre intention.
Molière, Tartuffe, IV, 5.
69 Avec un fer maudit, qu'à grands bruits il apprête,
De cent coups de marteau me va fendre la tête (…)
Boileau, Satires, VI.
70 On sent Dieu avec l'âme, comme on sent l'air avec le corps.
Joseph Joubert, Pensées, I, 5.
71 C'est avec son couteau qu'il coupait le pain dur (…) C'est avec son couteau qu'il exerçait tous les arts de la vie.
France, le Mannequin d'osier (→ Couteau).
72 On interroge sur le moyen, l'instrument, à l'aide de : Comment, avec quoi, à l'aide de quel outil, par quel moyen ?
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 666.
Avec le temps : au fur et à mesure que le temps s'écoule. || Nous en viendrons à bout avec le temps (Académie). || Tout s'arrange avec le temps.
73 Peut-être avec le temps j'oserai davantage.
Racine, Bajazet, II, 1.
À partir de, en prenant pour base. || On fait les pâtes alimentaires avec de la farine de blé dur. || Une sculpture réalisée avec de vieux bidons.Déjeuner avec des chips et du jambon. De.
73.1 Nous faisons de la perception avec du perçu.
Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, p. 11.
Faire avec (qqch.) : se débrouiller avec (qqch.). || Il faudra faire avec ce qu'on a, avec les moyens du bord.Régional. S'accommoder de, utiliser.
73.2 Dans les campagnes, cependant, et même dans le bourg où je suis né, la langue quotidienne est toujours le breton. Presque tout le monde sait aussi « faire avec le français », certains même fort bien.
P.-J. Hélias, le Cheval d'orgueil, p. 504.
2 Manière. (Indiquant un comportement, un sentiment). || Avec joie. || J'accepte avec plaisir, avec grand plaisir. || Agir avec une prudence excessive. || Il le regardait avec des yeux exorbités. || Voir avec peu d'intérêt, beaucoup d'étonnement. || Il l'a dit avec raison. || Travailler avec acharnement. || Partir avec l'idée de ne pas revenir.
74 Quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis l'adultère avec elle, dans son cœur.
Évangile selon saint Matthieu, V. 27-28.
75 Sire, avec déplaisir, mais avec patience (…)
Corneille, Horace, V, 2.
76 Mais vous, avec quels yeux verrez-vous un volage ?
Molière, Dom Garcie, V, 5.
77 Ne forçons point notre talent;
Nous ne ferions rien avec grâce (…)
La Fontaine, Fables, IV, 5.
78 Avec grand bruit et grand fracas
Un torrent tombait des montagnes (…)
La Fontaine, Fables, VIII, 23.
79 La moitié s'épouvante et sort avec des cris.
Racine, Britannicus, V, 5.
80 Je répondrai, Madame, avec la liberté
D'un soldat, qui sait mal farder la vérité.
Racine, Britannicus, I, 2.
81 Hélas ! ils se voyaient avec pleine licence.
Racine, Phèdre, IV, 6.
82 (…) avec quel respect devons-nous recevoir ses enseignements sur un point qu'il (Jésus) a eu si fort à cœur, et avec quelle fidélité devons-nous accomplir ses ordres !
Bourdaloue, Exhortations, Paix avec le prochain, 1.
83 La guerre recommença avec plus d'animosité que jamais.
Voltaire, Essai sur les mœurs, 125.
84 (…) l'esprit et l'adresse avec lesquels il jouait ses mauvais tours (…)
France, le Petit Pierre, XXXVI.
85 (…) l'âpreté avec laquelle il soutenait les opinions philosophiques et théologiques qu'il avait une fois adoptées.
M. Barrès, la Colline inspirée, p. 24.
85.1 (…) je lui avais mis comme dédicace sur cette photographie : « avec la certitude d'être providentiel » (…)
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 75.
(Caractérisant une personne par un élément particulier). || Le voilà encore avec ses histoires.
86 Dirait-on qu'elle y touche avec sa mine froide ?
Molière, le Dépit amoureux, II, 1.
87 Avec un si bon dos, ma foi, Monsieur Loyal,
Quelques coups de bâtons ne vous siéraient pas mal.
Molière, Tartuffe, V, 4.
88 (…) Où court-il avec un tel effroi ?
Molière, la Princesse d'Élide, 164.
89 Vous voilà avec vos soupçons ridicules.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 4.
90 C'est un bon impertinent que votre Molière avec ses comédies.
Molière, le Malade imaginaire, III, 3.
———
III D'avec (marque la séparation). De. || Séparer l'ivraie d'avec le bon grain. || Divorcer d'avec qqn. || Distinguer une chose d'avec une autre.
91 Que tu discernes mal le cœur d'avec la mine !
Corneille, Polyeucte, V, 1.
92 Ce monarque (…)
Qui séparant le bon d'avec son apparence,
Décide sans erreur, et loue avec prudence (…)
Molière, la Gloire du Val-de-Grâce.
93 L'important, c'eût été de pouvoir bien discerner ce qui était vérité d'avec ce qui était imagination romanesque
Martin du Gard, les Thibault, V, 5.
93.1 (…) ma séparation d'avec elle n'ouvrait nullement pour moi le champ des plaisirs possibles que j'avais cru m'être fermé par sa présence.
Proust, Albertine disparue, Folio, p. 94.
———
IV Adv. Fam. || Il a pris son manteau et il est parti avec. || Son copain est venu le chercher et il est parti avec. || Il faudra bien faire avec !
94 Il avait dans la terre une somme enfouie,
Son cœur avec (…)
La Fontaine, Fables, IV, 20.
95 Autrefois les bûchers flambaient et mes ancêtres avec.
R. Queneau, le Chiendent, p. 314.
Fam. (régional : Nord de la France, Belgique). || Tu viens avec ?, avec moi.
En plus. || Il a été bien traité et il a encore eu de l'argent avec (Académie).
CONTR. Sans.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avec le cœur — Album par Kenza Farah Pays  France Sortie 17 Novembre 2008 …   Wikipédia en Français

  • Avec — Saltar a navegación, búsqueda avec Acrónimo cuyo significado es arte vectorial, se refiere a cualquier imagen digital, que presenta dos características indispensables, haber sido creado a base de vectores y tener en su concepción la función de… …   Wikipedia Español

  • Avec — is an internationally registered sportswear brand. The brand was established in France and has been in existence for over 12 years, supplying numerous sports clubs (especially footballing) with their team kits …   Wikipedia

  • AVEC — préposition Ensemble, conjointement. Je me concerterai avec vous. Il faut tâcher de bien vivre avec tout le monde. Je suis venu avec lui. Il partit avec dix mille hommes. Il s est marié avec elle. Avec ces gens là, il faut toujours être en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AVEC — préposition Conjointement à. Je me concerterai avec vous. Il faut tâcher de bien vivre avec tout le monde. Je suis venu avec lui. Il partit avec dix mille hommes. Il s’est marié avec elle. Avec ces gens là, il faut toujours être en discussion.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Avec A — Infobox musical artist Name = Avec A. Background = group or band Alias = Origin = Amsterdam, North Holland, Netherlands Genre = noise rock Years active = 2002–present Label = drowningman Konkurrent.nl URL = [http://www.avec a.nl/ www.avec a.nl]… …   Wikipedia

  • Avec Camus : Comment résister à l'air du temps — Avec Camus : Comment résister à l air du temps Auteur Jean Daniel Genre Essai Biographie Pays d origine  France Éditeur …   Wikipédia en Français

  • Avec Pas D'casque — Pays d’origine  Québec Genre(s) …   Wikipédia en Français

  • Avec pas d'casque — Pays d’origine  Québec Genre musical …   Wikipédia en Français

  • Avec la peau des autres — Données clés Réalisation Jacques Deray Acteurs principaux Lino Ventura Marilu Tolo Jean Bouise Jean Servais Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Avec Tout Mon Amour — est l album de la chanteuse de R n B Melissa M et le 1er single qui prend pour première piste l album de la chanteuse. L album Avec tout mon amour, qui est le premier album de la chanteuse Melissa M, la propulse immédiatement dans les charts… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.